Tony Gatlif : “Dans ‘Djam’, je ne voulais pas filmer les traces des migrants de façon larmoyante”



Tony Gatlif : “Dans ‘Djam’, je ne voulais pas filmer les traces des migrants de façon larmoyante”: Alors que son dernier film sort ce mercredi 9 août, le réalisateur revient sur son long métrage : une histoire entre la Turquie et la Grèce, sur l…
Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *